dimanche 25 septembre 2016

Divorcer, "Un été à Eaubonne", Juillet 2016

Superbe surprise magnifique cadeau pour ce retour de vacances ... Montage son + vidéo de ma chanson Divorcer au dernier concert à "un été à Eaubonne" en juillet dernier .... Beaucoup d'émotions... merci infiniment @José Aguiar pour ce travail impressionnant et de très belle qualité!

Merci merci merci!!

 

Posté par GeraldineBlanc à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 20 juin 2016

DIVORCER

 

De nos jours il paraît
Que les couples ne savent plus s'aimer
On s'engage, on se consomme
On se consume et on divorce

Eux aussi se sont quitté
Dix ans après s'être engagé
Un ventre rond, des nuits hachées
Des projets fous n'ont rien sauvé.

Un jour l'amour s'en va
On se retrouve juste toi et moi
Un rien devient insupportable
La souffrance prend toute la place

On perd amers l'équilibre
De la si fragile alchimie
Entre nos meilleurs et nos pires
On bascule et c'est irréversible

REFRAIN :
Je t'aime pour la vie
Mais combien de vies dans une vie ?
Ma vie avec toi, ma vie avec lui
Ma vie d'avant toi et après ?
Encore combien de vies ?
Combien de lits, combien de mots dis ?
Y a pas de je t'aime pour toujours
Juste on essaie au jour le jour

Quand on en vient à divorcer
Ce n'est pas par facilité
C'est un putain de long chemin
Sur lequel on ne sait rien

On croit que l'on se quitte
On croit que l'on est quitte
Mais chaque jour nos enfants nous rappellent
Que notre union est éternelle

Mon fils a ton regard
Un peu de toi, un peu de moi
Beaucoup de lui et quand on se déteste
Il nous faut pourtant faire avec

Plus question de se changer
Se séparer c'est renoncer
Tenter de s'aimer mieux peut-être
Sans les enjeux qui nous enchaînent

REFRAIN :
Je t'aimais pour la vie
Mais combien de vies dans une vie ?
Ma vie avec toi, ma vie avec lui
Ma vie d'avant toi et après ?
Encore combien de vies ?
Combien de lits, combien de mots dis ?
Y a pas de je t'aime pour toujours
Juste on essaie au jour le jour

Cette petite mort dans toutes ces vies
Ce deuil de plus que l'on s'inflige
N'est qu'une porte pour tenter de grandir
Encore... Prendre le risque

De bousculer nos p'tits acquis
Arrêter de se mentir
Oser affronter l'inconnu
Laisser les mots qui blessent et les rancunes

Mais l'amour après l'amour c'est quoi ?
Les mots d'amour ça rime à quoi ?
Comment oser encore y croire
Quand on connaît déjà la fin de l'histoire

Une petite voix
Depuis ne me quitte pas
Elle murmure à mon oreille
Que rien n'est éternel

REFRAIN :
Combien de vies dans une vie ?
Encore combien de vies ?

Finis les je t'aime pour toujours
L'amour ça se gagne au jour le jour

 

Posté par GeraldineBlanc à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 17 juin 2016

Un pied devant l'autre

 

Tension trop forte

Mon coeur implose

Je perds le contrôle

Faut qu'je sorte

La rage m'emporte

Trop près du bord

De mes névroses

Faut qu'j'en sorte

Je passe la porte

Pars au dehors

Un pied devant l'autre

 

Qu'importe la nuit elle m'enrobe

Qu'importe la pluie je rôde

Aucune escorte

Un pied devant l'autre

A droite à gauche

Les rues s'additionnent

J'avance sans pause

Un pied devant l'autre

Seul(e) parmi les autres

Je me dérobe

Un pied devant l'autre

 

REFRAIN

Y a nos cris qui résonnent

Mes poings dans mes poches

Mais la marche est plus forte

Un pied devant l'autre

Y a les mots qui m'assomment

Les pleurs me dévorent

Mais la marche est plus forte

Un pied devant l'autre

 

 

A force d'efforts

Rythme, hypnose

Mécanique du corps

Un pied devant l'autre

Les tensions s'évaporent

Mon coeur se repose

Je reprends le contrôle

Un pied devant l'autre

Le calme s'impose

Chasse les fantômes

Un pied devant l'autre

 

Je contemple la nuit si haute

Je me sens fourmi dans le cosmos

Je cherche mon nord

Un pied devant l'autre

Mes pas sur le sol

Sonnent comme

Un réconfort

Un pied devant l'autre

Je repasse la porte

La tendresse l'emporte

L'un devant l'autre.

 

Posté par GeraldineBlanc à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 25 février 2016

Nice-Matin, février 2016

20160225_205419

Posté par GeraldineBlanc à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 septembre 2015

LA FEMME A LA MER

 

Je ne sais pas parler
Avec des mots comme il faudrait
Moi je reste coincée
Dans le flot de mes pensées
Ça me martèle la tête
ça tourne en boucle ça se répète
Ces mots de rien du tout
M'enferment à double tour

REFRAIN :
Je suis la femme à la mer
La femme à l'envers
La femme à la mer
Je me débats contre moi-même
Et je me noie au premier vers

Alors je surfe sur le vague
Je parais calme à la surface
Dans mon corps la houle s'affole
Me claque et la vague m'emporte
Si j'entrouvre la porte
Je divague, je déborde
Et sur mes joues roulent
Des larmes lourdes
Amères

REFRAIN:
Je suis la femme à la mer
La femme à l'envers
La femme à la mer
Je veux tout et son contraire
Je suis forte mais je suis faible

Toi tu parles et tu me plais
Apprends moi à m'exprimer
Laisse pas le silence s'immiscer
Dénoue le flou de mes pensées
Je ne veux plus me taire
Sèche mes yeux ouvre mes lèvres
Et sur mes joues rouges
Ton souffle doux m'apaise

REFRAIN :
Je suis la femme à la mer Ouh Ouh
La femme allant vers la terre Ouh Ouh
La femme à la mer
Je tiens le cap dans les tempêtes tes mots me portent et me libèrent
La femme à la mer
Je suis la femme à la mer, la femme allant vers la terre Ouh Ouh
Dans les tempêtes tes mots me portent et me libèrent Ouh Ouh Ouh Ouh Ouh

Posté par GeraldineBlanc à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 25 août 2015

2016

Vendredi 25 novembre (20H): Grange à Dîmes, ECOUEN (95)

Jeudi 10 novembre (19H30): FGO-Barbara, PARIS (75018)

Jeudi 3 novembre (20H30): ACP Manufacture Chanson, PARIS (75)

Mercredi 21 septembre (20H30): Forum Léo Ferré, IVRY SUR SEINE (94)
Jeudis 21 et 28 Juillet (20H): Orange Bleue, EAUBONNE (95)
Jeudi 16 juin (20h): Forum, VAUREAL (95)
Vendredi 26 février (20H30): L
a Providence, NICE (06)

Dimanche 7 février (15h30): Malongo Café,PARIS (75006)

 

14915251_10154678594782250_6733566196662375880_n

 

Posté par GeraldineBlanc à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 17 juin 2015

N'ine

 

 

Un grain de folie, de jazz

Dans l'harmonie

Quand un reggae s'installe

Sans prévenir c'est N'ine

En douce au piano se glisse

Un bon vieux blues Seventies

On est N'ine

 

REFRAIN:

A la française, please!

Not à l'anglaise, merci!

Juste N'ine

Avec un "i" comme JeaNine

On n'est pas 9 tu piges?

On est N'ine

 

Un vieux couple groove

Basse/batterie

Te claque un Poum

Tchak funky c'est N'ine

Un orgue aux nappes psychédéliques

Un choeur, 2 voix qui t'entêtent et s'unissent

On est N'ine

 

REFRAIN

 Les N'ine

DictAuteurs sans scrupules

On manipule

Les chansons réalistes

DictAuteurs poétiques

On tranche les mots

Dans le vif. Débranche le trop

De nos vies. On s'amuse

On se déguise, on accuse

Le monde

On le jongle

DictAuteurs à la Chaplin

On est N'ine

 

REFRAIN:

A la française, please!

Not à l'anglaise, merci!

Juste N'ine

Avec un "i" comme fémiNine

Mais y a des mecs tu piges?

On est N'ine

 

 

 

Posté par GeraldineBlanc à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 5 décembre 2014

L'ordre des choses

 


Il y a dans cette pièce cette femme qui m'est chère
Ses yeux humides et clairs, son sourire qui m'éclaire.
Il y a dans cette pièce l'absurde qui s'arrête
Retour à l'essentiel: mes racines et ma terre.
Il y a dans cette pièce le beau de la vieillesse
Qu'elle me donne en promesse mon guide, ma pionnière.

Il y a dans cette pièce une brise légère
Derrière la moustiquaire, son jardin puis le ciel.

L'ordre des choses, évidemment
C'est ses mots qui se posent sur nos chagrins d'enfants.
L'ordre des choses, évidemment
C'est ses mots qui s'opposent aux mots d'adolescents.

Il y a dans cette pièce biscottes beurre demi-sel
Confiture prune fraîche et café noir amer.
Il y a dans cette pièce, dans sa voix qui me berce
100 ans d'une vie pleine, des mots vrais sans caresse.
Il y a dans cette pièce encadrées sous le verre
Des photos de nos têtes, de ma fille jusqu'à elle.

Il y a dans cette pièce, il y a juste à être
Il y a la tendresse, le silence qui apaise.

L'ordre des choses, évidemment
C'est ses mots qui cajolent nos soucis de parents
L'ordre des choses, évidemment
Par la force des choses, maintenant.

Il y a dans cette pièce ses deux chaussons par terre
Un lit avec manette, de l'eau qui coule en perf.
Il y a dans cette pièce le corps qui souffre et pèse
L'esprit lui qui s'entête, force de caractère.

Il y a dans cette pièce un roman grand ouvert
L'histoire de 2 fillettes, celle qui fuit, celle qui reste.

Il y a dans cette pièce
Tout l'amour de la Terre
Il y a ma grand-mère
Notre adieu, puis le ciel.

Posté par GeraldineBlanc à 10:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]